free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Crash d’un hélicoptère ivoirien dans une vague de fake-news

Les théories les plus folles ont entouré le Mi-24 de l’armée ivoirienne porté disparu

0

L’hélicoptère de l’armée ivoirienne disparu dans le nord de la Côte d’Ivoire a donné lieu à des déclarations totalement infondées et digne d’une guerre de chapelle politique.

L’annonce de la disparition d’un hélicoptère de l’armée ivoirienne des écrans radar a tiré plus d’un internaute de son sommeil ou plutôt de sa surprise. Et pour cause, les accidents d’hélicoptère semblent être aujourd’hui une marque déposée de l’armée ivoirienne. En moins de 2 ans, 3 engins de la flotte aérienne, dont 2 Mi-24, se sont écrasés.

Le 27 novembre 2019, deux hélicoptères (un Mi-24 et un Mi-17) sont entrés en collision dans la ville de Katiola le jour de la visite du chef de l’Etat. Le 18 mars 2020, c’est un hélicoptère de type Mi-24 qui s’écrasait peu après son décollage de sa base du GATL à l’aéroport international d’Abidjan.

Un 4ème MI porté disparu

C’est encore un hélicoptère Mi-24 de l’armée ivoirienne qui était porté disparu dans la nuit de jeudi à vendredi 10 septembre. Selon les premières informations de l’Etat-major général des armées, l’appareil qui était « en mission de reconnaissance sur la ligne frontalière nord a perdu tout contact avec la station de contrôle, vers 02 H 00 GMT ».

Alors que les recherches étaient en cours pour localiser l’appareil, les théories les plus folles dont certaines totalement hilarantes ont commencé à circuler. D’autres se voulaient alarmistes et certaines plutôt optimistes.

Dans ce nuage d’informations émerge une quasi vérité sur la disparition de l’hélicoptère ; digne d’un communiqué rédigé avec soin et qui se veut plutôt rassurant. « L’hélicoptère a été retrouvé. Il a eu des problèmes techniques et/ou des problèmes de visibilité. L’équipe va bien, ils sont tous vivants. Un communiqué officiel dans peu de temps » indique le texte.

D’où vient cette information ? S’il est difficile de remonter à ‘l’Etat-major’ qui a produit ce texte, Eburnie Today a remarqué que l’un des premiers à le partager est le profil Lanciné Diaby Junior qui serait député RHDP.

Plusieurs autres comptes et profils vont reprendre textuellement cette information totalement infondée.

Alors que cette information devenait une quasi vérité, l’Etat-major général des armées de Côte d’Ivoire va finalement localiser l’hélicoptère et mettre fin aux incertitudes et supputations. « Les recherches entreprises ont permis de localiser l’aéronef qui s’est écrasé à deux kilomètres au nord de la localité de Togolokaye, dans le département de Téhini, en République de Côte d’Ivoire. Les cinq occupants ont tous péri dans cet accident » peut-on lire dans le communiqué officiel de l’armée.

Si l’Etat-major général des armées de Côte d’Ivoire annonce une enquête pour situer les causes du crash de l’appareil, certains enquêteurs du web semblent avoir tiré leurs conclusions. L’appareil selon eux aurait été abattu !

Encore un nouvel épisode de l’actualité ivoirienne qui nous donne de constater que la désinformation et la culture de la promotion des fake-news sont quotidiennes sur la toile. Le lieu de rappeler qu’il faut faire preuve de retenue avant de partager toute information en ligne surtout quand elle touche à des domaines sensibles comme la sécurité.

Avec un peu de patience et sans contribuer à la désinformation, chacun aurait reçu la bonne information relative à la disparition du MI-24. L’Etat-major général des armées de Côte d’Ivoire qui avait annoncé la disparition de son appareil allait aussi annoncer qu’il avait été retrouvé.

Suy Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

deux + cinq =