free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Est-ce vrai que la vaccination contre la Covid-19 ne se justifie plus au sein de l’UE ?

0

Une information largement relayée dans plusieurs groupes WhatsApp suggère que l’Union Européenne (UE) semble annoncer la fin de la vaccination au détriment de médicaments ou de traitements contre la Covid-19. Après analyse des liens disponibles dans ledit post, il ressort que l’information a été purement fabriquée sur la base d’un communiqué de l’UE.

Que dit le post WhatsApp ? Pour titre l’on peut lire ceci : « A DIFFUSER À TOUT LE MONDE qui ne veut pas se faire « vacciner ». Tous les vaccins ne vont plus se justifier à partir du 20/10/2021 : information vérifiée ». Cette accroche est automatiquement suivie d’un lien qui renvoie le lecteur vers le site internet de l’Union Européenne. Le contenu disponible est un communiqué de presse daté du 29 Juin 2021.

Si le post WhatsApp indique que « l’utilisation du vaccin prendra fin », appelant à la patience de ceux qui refusent le vaccin et à « n’acceptez aucun chantage », l’Union Européenne semble orienter son développement autrement. D’abord dans le communiqué vérifié sur le site, l’UE communique sur sa « stratégie en matière de traitements contre la COVID-19 » annonçant que la « Commission recense cinq candidats traitements prometteurs ».

Ces traitements sont l’immunosuppresseur baricitinib, la combinaison de bamlanivimab et d’etesevimab d’Eli Lilly, la combinaison de casirivimab et d’imdevimab de Regeneron Pharmaceuticals, Inc. et F. Hoffman-La Roche, le regdanvimab de Celltrion et le sotrovimab de GlaxoSmithKline et Vir Biotechnology, Inc. L’UE précise que l’évaluation de ces traitements se poursuit contrairement à l’information disponible sur WhatsApp indiquant que les traitements sont déjà approuvés.

Si le communiqué de l’UE est un vrai, force est de constater que la rédaction du post s’apparente bien plus à un Fake. L’information d’origine a été littéralement modifiée en deux points : les traitements qui n’ont pas été approuvés et la fin possible de la vaccination. D’ailleurs le deuxième lien disponible dans le post et sensé étayer les dires des auteurs est une tribune du Docteur Dominique Rueff. Là encore, il s’agit plutôt d’une analyse sur les traitements candidats qui n’ont pas encore été approuvés.

Pour couronner le tout l’Union Européenne dès l’entame de son communiqué datée du 29 Juin 2021 souligne très clairement que « la vaccination contre la COVID-19 constitue le meilleur moyen de mettre un terme à la pandémie et de revenir à une vie normale. Parallèlement, nous travaillons dans le but de disposer des meilleurs traitements pour ceux qui sont infectés ».

A la question de savoir si « tous les vaccins ne vont plus se justifier à partir du 20 Octobre 2021 » au sein de l’Union Européenne, Eburnie Today n’a pu retrouver aucune source confirmant cette information huit (8) jours après la date buttoir indiquée. L’Union Européenne a-t-elle approuvé cinq (5) thérapies qui seront disponibles dans tous les hôpitaux des Etats membres ? Faux : la Commission de l’UE souligne avoir recensé « cinq candidats traitements prometteurs » qui font l’objet d’évaluation. Avec l’Ivermectine « plus besoin de vaccin » contre la Covid-19 ? Faux : les tests et études relatives à ce médicament se poursuivent y compris ceux de l’Institut Pasteur.

Suy Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

17 + dix-neuf =