free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Guillaume Soro condamné à la prison à vie

0

L’ex-chef rebelle et ancien président du parlement ivoirien a été condamné ce mercredi 23 juin à perpétuité par contumace par la justice ivoirienne. Le principal chef d’accusation retenu contre lui est celui de tentative d’atteinte à la sûreté de l’État.

Guillaume Soro, présenté par ses proches comme le successeur du président Alassane Ouattara est entré en disgrâce aux yeux du régime d’Abidjan et contraint à l’exil bien avant les dernières élections présidentielles en Côte d’Ivoire. L’ex-chef rebelle qui a toujours clamé avoir porté Alassane Ouattara au pouvoir s’est retrouvé aussitôt dans le collimateur de la justice ivoirienne.

Guillaume Soro et 19 de ses proches dont ses deux frères, son fidèle directeur du protocole Souleymane Koné Kamaraté alias « Soul to Soul » et l’ancien ministre Alain Lobognon vont se retrouver face au tribunal d’Abidjan. L’ancien Premier ministre alors absent du pays est poursuivi pour complot contre l’autorité de l’Etat. Son parti, Générations et peuples solidaires (GPS), dénonce un acharnement, une parodie de justice sur fond de violation des droits de l’homme et de détention arbitraire.

Au terme du procès, l’ancien Premier ministre ivoirien a été reconnu coupable de tentative d’atteinte à la sûreté de l’État. Son avocate, Affoussiata Bamba Lamine, son directeur du protocole et l’ancien député Ben Souk écopent de 20 ans de prison. Alain Lobognon, les frères Simon et Rigobert Soro et Félicien Sekongo sont condamnés à une peine de 17 mois de prison pour trouble à l’ordre public. Générations et peuples solidaires (GPS), le mouvement politique de Guillaume Soro est dissous.

SUY Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

vingt + 11 =