free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La 5ème Session internationale des Droits de l’Homme d’Abidjan referme ses portes

0

La 5ème Session internationale des Droits de l’Homme (IDH) d’Abidjan s’est achevée ce samedi 30 Octobre 2021 après une semaine de formation, de conférences publiques et de consultations juridiques gratuites. Une reprise de l’IDH en Côte d’Ivoire qui s’achève sur une note de satisfaction.

Le thème de l’IDH 2021 marquant la reprise effective du programme en Côte d’Ivoire était « Défenseurs des droits de l’homme et justice internationale ». Ainsi du 25 au 30 Octobre 2021, des participants et des experts venus de sept (7) pays ont planché sur ce thème à travers des cours académiques et plusieurs autres activités.

« La particularité de cette année c’est qu’en dehors de la formation nous avons organisé des conférences publiques et des conseils juridiques gratuits. Trois axes importants de cet IDH d’Abidjan qui ont été possibles grâce à la présence d’experts venus non seulement de la Côte d’Ivoire mais aussi de l’Afrique et de la France » souligne Dr. Joachim Holden, Directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann.

L’IDH 2021 organisé après quatre (4) années d’absence a permis la formation d’une soixante d’auditeurs sélectionnés sur la base d’un appel à candidature ciblant les professionnels des droits de l’homme comme les avocats, les magistrats et les experts justifiant d’une expérience approfondie dans le domaine des Droits de l’Homme.

« Dans l’ensemble je juge la formation très instructive en qualité de défenseur des droits de l’homme. Il m’arrive souvent de ne pas avoir des éléments de réponse lors de mes projets de formation. Mais grâce aux enseignements reçus à Abidjan, je pense pouvoir être plus efficace dans l’accompagnement et la formation au niveau des acteurs des pays des trois frontières que sont le Mali, le Niger et le Burkina Faso » indique Samaké Aminata, chargé de programme du Centre de ressources en droit international humanitaire de l’ONG Diakonia du Mali.

« Les enseignants nous ont procuré une très bonne qualité de formation et ont été très pédagogues dans l’ensemble avec leur qualité et expertise sur les différents thèmes abordés. J’ai particulièrement aimé le cours sur les systèmes africains de protection des droits de l’homme » nous explique Diabaté Fatima du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

La 5ème Session internationale des Droits de l’Homme d’Abidjan a été organisée grâce à un partenariat entre la Fondation René Cassin, la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté et le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH). Les retours et échos positifs de cette 5ème session poussent la Fondation Friedrich Naumann à penser déjà au prochain IDH d’Abidjan.

« C’est un grand merci à l’endroit de tous les participants, experts et partenaires puisque le bilan est très positif pour cette reprise de l’IDH en Côte d’Ivoire et nous sommes déjà en train de planifier les choses pour l’année prochaine. J’espère une formation dans un cadre plus élargi avec plus de partenaires qui peuvent nous appuyer financièrement » souhaite Dr. Joachim Holden, Directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann.

Au terme de la 5ème Session internationale des Droits de l’Homme d’Abidjan, les auditeurs ayant obtenus les meilleures notes après l’évaluation finale ont reçu des diplômes et ceux en dessous de la moyenne requise des certificats.

Suy Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 × 1 =