free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La Covid-22 existe-t-elle réellement ?

0

Dans le contexte de la Covid-19 marqué par la découverte de nouveaux variants, une information faisant état de la découverte d’un variant baptisé Covid-22 fait la tendance sur les réseaux sociaux notamment Twitter via l’hashtag #COVID22. Après vérification, il s’avère qu’un jeu de mot utilisé par un scientifique a débouché sur une grave méprise.

Vous avez sans doute remarqué l’hashtag #COVID22 sur Twitter ces dernières heures. Il crée le buzz mais aussi une grosse inquiétude à la suite d’un twitte alarmiste de Mediavenir ; un compte fort de 1,3 millions d’abonnés.


Mais d’où vient cette information sur ce présumé nouveau variant ? Cet hashtag fait suite à une interview de professeur Sai Reddy. Il est professeur associé d’immunologie systémique et synthétique à l’ETH Zurich, au département de science et d’ingénierie des biosystèmes (D-BSSE, Bâle, Suisse). Dans cette interview accordée au média Suisse blick, l’immunologue évoque la saga des variants de la Covid-19 sous l’angle des années où ils semblent se signaler.

« C’est la phase suivante de la pandémie, lorsque Bêta ou Gamma deviendront plus infectieux ou que Delta développe des mutations d’échappement. Ce sera le grand problème de l’année à venir. Le « Covid-22 » pourrait être encore pire que ce que nous vivons actuellement » explique l’immunologue.

Une image et non une réalité scientifique
Professeur Sai Reddy (Photo DR)

Après avoir évoqué la « Covid-21 » dès le début de l’interview, Prof. Sai Reddy parle de la Covid-22 non pas comme une réalité scientifique existante ou sûre à 100% d’arriver mais comme une simple désignation pour situer d’autres variants dans le temps. Le chercheur est dans une logique de formule simplement utilisée pour évoquer les potentielles mutations du même virus. Dans un courrier adressé à Eburnie Today, Professeur Sai Reddy donne des précisions sur cette polémique autour de la « Covid-22 » :

« Je souhaite apporter le contexte nécessaire à mes déclarations dans le journal alémanique Blick, basé en Suisse. En tant qu’immunologiste et expert en anticorps, je pense qu’il est possible que les infections par le SRAS-CoV-2 ou le Covid-19 augmentent au cours des premiers mois de 2022 en Suisse pour les raisons suivantes : en raison de l’émergence de la variante Delta qui présente une transmission accrue ; l’émergence et la propagation potentielles de variantes présentant des mutations dans la protéine spike qui pourraient échapper à l’effet de certaines classes d’anticorps neutralisants (par ex, Delta Plus ou AY3) ; l’assouplissement des restrictions qui facilitent la transmission du virus (p. ex. repas à l’intérieur, événements, concerts) ; et surtout, une fraction importante de personnes non vaccinées en Suisse (et dans d’autres régions d’Europe et du monde). J’encourage toutes les personnes éligibles à se faire vacciner et, si et quand les directives de santé publique le conseillent, à obtenir également des vaccins de rappel (une mesure pour laquelle les autorités de santé publique en Israël et aux Etats-Unis ont déjà plaidé) ».

La Covid-22 n’est pas une réalité scientifique existante sauf que le titre et la fonction de l’interviewé – mêlé à la crainte des variants – seront à l’origine d’une grave méprise. Plusieurs médias vont reprendre en boucle l’information en présentant cette fois ci la « Covid-22 » comme une réalité scientifique. « La nouvelle super variante « Covid-22 » pourrait être encore plus dangereuse que Delta, selon un expert » titre le Mirror.

« LE GRAND PROBLÈME » : une nouvelle variante du virus « Covid-22 » pourrait être plus mortelle que le virus Delta, selon un expert » renchérie TheSun.

Des titres trompeurs qui peuvent sans doute conduire un lecteur non-averti à croire que le monde est à l’heure du variant « Covid-22 » après le variant Delta. L’hashtag #COVID22 devient viral et chacun y va de son commentaire entre twittes moqueurs et autres thèses non-fondées sur les variants de la Covid-19.

Le variant « Covid-22 » n’existe pas, l’image utilisée par Professeur Sai Reddy dans l’interview accordée au média BLICK sur les variants de la Covid-19 a été sans doute mal comprise ou faussement interprétée.

Suy Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

3 × cinq =