free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Ouverture de la 5ème Session internationale des Droits de l’Homme d’Abidjan

0

La cérémonie d’ouverture de la 5ème Session internationale des Droits de l’Homme d’Abidjan s’est tenue ce lundi 25 Octobre 2021 en présence de plusieurs personnalités issues du corps diplomatique et de la société civile.

Cette cérémonie officielle qui s’est tenue à la salle de conférence du Conseil National des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDH CI) marque le début d’une semaine de cours et de conférences autour du thème : « Défenseurs des droits de l’homme et justice internationale ». Selon Sébastien Touzé, Directeur de la Fondation René Cassin, le thème de cette session trouve tout son sens dans le contexte socio-politique africain et international.

Les défenseurs des droits de l’homme où qu’ils soient font face « à des assassinats, menaces de mort, kidnapping, torture, arrestation et détention arbitraire, inculpations pénales ou autres débouchant sur des poursuites et une condamnation ». Autant de menaces qui obligent les défenseurs des droits de l’homme à travailler dans un contexte de peur et d’intimidation. C’est la raison pour laquelle, la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté, la Fondation René Cassin et le Conseil National des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDH CI) se donnent la main pour la réussite de cet évènement réunissant des acteurs des droits de l’homme venus de sept pays.

« L’objectif de la session d’Abidjan est d’offrir aux acteurs des droits de l’Homme un accès à un enseignement d’excellence dans le domaine de la Promotion et de la Défense des Droits de l’Homme avec des enseignants internationaux » précise Magloire N’Dehi, Chef de Bureau Côte d’Ivoire de la Fondation Naumann. Pour Mme Sangaré Namizata, Présidente du Conseil National des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDH CI) « cette 5è session internationale en Côte d’Ivoire permettra assurément aux acteurs des Droits de l’Homme de mieux comprendre le fonctionnement des mécanismes juridictionnels internationaux afin de les saisir en cas de nécessité ».

Les activités de la 5ème Session internationale des Droits de l’Homme d’Abidjan sont composées de cours fondamentaux et thématiques ouverts à une soixantaine de participants. Des cours qui déboucheront sur des attestations et certificats internationaux en cas de succès des auditeurs aux différentes épreuves sanctionnant les cours magistraux.

Au-delà ces cours, des évènements grand-public seront aussi organisés pour permettre aux populations d’échanger avec des experts des droits de l’homme et d’être éclairées sur des notions de droit. La reprise de la Session internationale des Droits de l’Homme d’Abidjan a été salué par Dr. Joachim Holden, Directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann et Mme Sangaré Namizata, Présidente du Conseil National des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDH CI).

Tous deux ont salué cette volonté des différents partenaires de faire de l’enseignement le principal moyen de promouvoir plus efficacement la protection des droits de l’homme et celle des droits des défenseurs des droits de l’homme. La 5ème Session internationale des Droits de l’Homme d’Abidjan est prévue pour s’achever le Samedi 30 Octobre.

Zogbé Martine

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quinze − deux =