free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Premiers abandons sur le Safari Rallye 2021

0

La promesse d’être l’étape de la WRC la plus difficile semble tenir la route pour le Safari Rallye du Kenya. La journée du vendredi a marqué le début des premiers abandons de la compétition.

Les pistes imprévisibles du Safari Rallye ont déjà fait leurs premières victimes et non des moindres. L’étape d’ouverture du rallye sur la rive sud du lac Naivasha [circuit de Chui Lodge (13,34 km)] a commencé dans la matinée avec un chamboulement du classement de la veille (SS 2-SS 5). Sur ce circuit caractérisé par de nombreux virages, les bosses et le gravier, Thierry Neuville (Hyundai) a remporté deux des trois étapes de la boucle matinale de vendredi et a devancé de 5,1 secondes Kalle Rovanperä (Toyota), qui a été le plus rapide lors du test d’Oserian. Ott Tänak (Hyundai) est arrivé troisième, à 21,1 secondes.

« Je n’ai pas eu l’impression de pousser très fort, je me suis juste senti à l’aise dans la voiture et j’ai essayé d’être aussi efficace que possible. Dans les sections très accidentées j’ai ralenti le rythme. La stratégie sera plus ou moins similaire [cet après-midi] » a souligné Thierry Neuville.

Avant l’arrêt au stand, Sébastien Ogier a perdu plus de 1 min 30 sec dans la dernière étape de la matinée en raison d’un problème d’amortisseur arrière endommagé. Il a fini en septième position avant la pause.

« J’avais un bon rythme, puis vers la fin de la deuxième étape, j’ai commencé à perdre un amortisseur à l’arrière. Il n’y avait pas grand-chose à faire à part rouler lentement. Ce n’est pas une grande surprise de voir beaucoup de problèmes, mais je ne les imaginais pas si tôt » a indiqué Ogier avant le service.

En raison d’une suspension endommagée de sa Yaris (Toyota), Elfyn Evans a été contraint à l’abandon lors de la spéciale 3 (à 300 m de la ligne d’arrivée). Dani Sordo, lors de cette même étape, a quitté la piste après une sortie de route de sa Hyundai. Après le service, la course a redémarré à 13 : 46 mn (heure locale) avec une température autour de 20 degrés. Les véhicules les plus bas ont joué sur une vitesse réduite pour éviter les bosses et négocier plus facilement les quelques mètres de terrain plat par endroit.

Les spéciales 6 et 7 se sont déroulées sur le circuit de Oserian (18,87 km) caractérisé cette fois ci par des pistes droites mais sérieusement ensablées et piégées par le gravier et les pierres par endroit. Leader au classement depuis le début de la journée, Thierry Neuville a perdu près de 40 secondes après avoir crevé deux pneus sur sa Hyundai. C’est donc avec deux roues qu’il a terminé la course ! Crevaison également pour Ott Tänak qui a perdu 54,9 secondes mais se classe en 3ème position juste après Takamoto Katsuta (Toyota). Sébastien Ogier a pu glaner deux places terminant la course à la 4ème place.

Le 3ème abandon de la journée est signé par Kalle Rovanperä. Grosse déception pour le Finlandais qui avait pris la tête de la course aux ternes de spéciale 5 mais s’est finalement embourbé avec sa Toyota lors de la spéciale 7.

Hyundai arrive en 1ère position des constructeurs avec deux places dans le top 5 (1-3), suivi par Toyota (2-4) et Ford (5). La journée du vendredi a été marquée par de nombreux problèmes mécaniques mais les équipes seront de retour pour la course qui reprend samedi à 08 h (heure locale) avec le test d’Elmenteita.

Suy Kahofi – Oserian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix − 9 =