free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Safari Rally 2021 : Ogier et Toyota grands vainqueurs

0

Leader après deux journées, l’abandon de Thierry Neuville suite à une panne grave sur son véhicule a finalement propulsé Sébastien Ogier à la tête de la course.

La finale de dimanche a marqué le retour des pilotes sur les rives nord et sud du lac Naivasha avec deux boucles de la forêt de Loldia (11,33 km) au nord et du Hell’s Gate (10,56 km) au sud et une à Malewa (9,71 km). Le deuxième passage par le Hell’s Gate constitue l’étape de la Wolf Power Stage où des points de bonus sont offerts aux pilotes et aux constructeurs. Comme la veille, Dani Sordo s’est lancé en premier sur la piste de Loldia pour une course qui devait se jouer entre trio de tête Neuville-Taka-Ogier.

Dès le début de la spéciale 14, Ogier a commencé à talonner son coéquipier Takamoto Katsuta réussissant un bon départ en se positionnant comme le plus rapide sur le site de Loldia (1). « J’ai dû pousser pour essayer de me battre pour la deuxième place. Ce n’était pas une étape parfaite – j’ai eu un demi-calage dans un virage – mais nous devons continuer » a indiqué Ogier. En dehors de la ‘rivalité’ au sein de la team Toyota Gazoo, le leader au classement va jouer de malchance. La suspension arrière droite du belge sur sa i20 sera endommagée lui faisant perdre 59.2 sec. Son avance a été réduite à 11.7 sec mais il termine la spéciale en tête.

Cependant, le véritable coup de massue tombe lorsque Hyundai annonce qu’une panne rare oblige la paire Thierry Neuville-Martijn Wydaeghe a abandonné la course faisant de Takamoto Katsuta et son co-pilote Daniel Barritt les nouveaux leaders de la course à 4 spéciales de la fin du rallye. Ils resteront leaders lors des spéciales 15 et 16 avant d’être coiffés par Ogier, résolument engagé à remporter le rallye après le retrait de Neuville.

Rupture de la suspension de la i20 (wrc)

« C’est déchirant de terminer la semaine comme ça. Nous avons dû abandonner après la rupture de notre suspension ce matin. C’est comme ça, mais je suis triste pour nous et l’équipe. Il n’y a personne à blâmer et nous allons continuer à pousser » a indiqué Neuville.

Grâce à de puissants coups d’accélérateur sur les lignes droites, le français s’est montré plus rapide qu’Adrien Fourmaux (Ford) de 3,8 secondes alors que Taka trop lent lors du premier passage perdait progressivement la tête du rallye. La spéciale 17 se termine avec un Sébastien Ogier à la tête du rallye grâce à cette victoire décisive. Son avance sur son coéquipier Takamoto Katsuta est de 8,3 secondes. Adrien Fourmaux et Gus Greensmith complètent le trio de tête de l’étape.

La 18ème et dernière spéciale était l’épreuve de vitesse (Wolf Power) pour espérer les possibles cinq points de bonus offerts aux pilotes ayant les meilleurs temps. Le plus rapide, Ott Tänak a fait tout son possible pour glaner de précieux points pour l’équipe Hyundai.

Au final, Toyota occupe les 1ère et 2ème position du Safari Rally Kenya avec Sébastien Ogier et Takamoto Katsuta qui en talonnant Thierry Neuville a signé l’une de ses meilleures courses de la saison. « Je me sens très bien. Le week-end a été très long. Tout le monde a eu des problèmes, mais nous avons résisté et c’est pourquoi nous sommes là. Je suis très heureux avec l’équipe [technique] et la voiture, donc merci à eux » s’est félicité le japonais. « Aujourd’hui, je veux aussi féliciter Taka. Il a fait un travail incroyable, alors bien joué Taka ! Ce n’était pas si facile de le rattraper à la fin. Un excellent résultat pour l’équipe » a reconnu Ogier.

Le français signe sa 4ème victoire de la saison en terre kenyane et consolide sa position au classement général avec 133, suivi par Elfyn Evans 99 et Thierry Neuville 77. Au tableau des constructeurs, Toyota est en tête avec 273 points, suivi par Hyundai (214) et Ford (109).

Sébastien Ogier a fait preuve de combativité en réalisant une superbe remontée après avoir souffert d’un amortisseur arrière endommagé lors de la première journée. Il est passé de la 1ère à la 5ème place en deux journées mais son travail acharné a porté ses fruits. Le français a donc réussi à remporter 5 victoires sur les 6 continent où la WRC est organisée.

Suy Kahofi – Hell’s Gate

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

deux × deux =