L'actualité ivoirienne sans coloration politique

11 candidats-vaccins contre le coronavirus Covid-19

0

Pour de nombreux spécialistes, le vaccin reste la meilleure option pour vaincre le coronavirus Covid-19 qui paralyse le monde depuis le début de l’année. Une solution qui serait bien plus efficace que le confinement, la quarantaine ou la distanciation sociale.

C’est le 11 janvier 2020 que les autorités chinoises ont partagé la séquence génétique du SARS-CoV-2, le nouveau coronavirus rebaptisé Covid-19. Depuis cette date, la recherche s’est accélérée pour tenter de trouver un vaccin pour freiner la propagation de la maladie qui a déjà fait plus de 150.000 morts et plus de 2.200.000 cas d’infection dans 193 pays et territoires à travers le monde depuis le début de l’épidémie en décembre en Chine. La plupart des experts estiment encore qu’il faudra 12 à 18 mois pour développer et produire un vaccin contre le Covid-19 à grande échelle. C’est la position de l’Agence européenne du médicament (EMA) qui indique sur son site que « cela pourrait prendre au moins un an avant qu’un vaccin ne soit prêt à être approuvé et disponible en quantité suffisante pour permettre un usage étendu ».

Si la course au vaccin devient aussi importante, c’est bien parce qu’elle représente une chance sûre, rapide et efficace de freiner la maladie. Les vaccins par essence (in)forment le système immunitaire pour qu’il empêche les personnes vaccinées de développer une maladie, comme le Covid-19 et avant elle des maux comme la tuberculose, la polio ou encore la rougeole. Dans le maping actuelle de l’évolution de la maladie et du cycle de contamination, les scientifiques estiment que si un nombre suffisant de personnes viennent à être immunisées, le coronavirus ne pourra plus se propager plus longtemps et les autres mesures de protection comme la distanciation sociale ou les couvre-feux ne seront plus nécessaires.

A ce jour, on estime à environ 80 groupes de recherche et pharmaceutiques dans le monde qui tentent de développer un vaccin et certains ont déjà commencé des essais sur l’homme. Ces recherches se déroulent à une vitesse sans précédent obligeant les scientifiques à condenser des années de travail en semaine et mois. Depuis le 11 avril, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié une liste de 70 vaccins à l’étude, dont 3 estimés comme prometteurs.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

seize − 9 =