L'actualité ivoirienne sans coloration politique

54 exilés ont regagné la Côte d’Ivoire

0

Une cinquantaine d’exilés ivoiriens proches de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo sont revenus du Ghana après 8 ans d’exil. Six anciens ministres font partis du convoi.

Sur la route reliant la frontière Ivoiro-ghanéenne à Abidjan, le car transportant les exilés a été obligé s’arrêter plusieurs fois en raison des partisans qui voulaient les accueillir. A chacune des escales, des scènes de liesse, des larmes et des étreintes sans fin au fur et à mesure que les personnes à bord des véhicules descendaient.

« Les autorités ivoiriennes ont demandé plusieurs fois notre retour. On avait émis un certain nombre de conditions parmi lesquelles la prise d’une loi d’amnistie. Cela a été fait et nous pensons qu’il était bon que nous revenions », explique Koffi Koffi Lazare, ancien ministre de l’Environnement.

Le porte-parole des exilés n’a pas manqué de saluer l’excellence de l’accueil à eux réservé par l’ensemble des populations ivoiriennes depuis la frontière Ivoiro-Ghanéenne jusqu’à leur entrée à Abidjan.

Ce retour du Ghana voisin le 31 janvier a été rendu possible grâce à des efforts conjoints du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) et le ministère ivoirien des Affaires étrangères. Plusieurs facteurs ont favorisé la décision de retour des exilés notamment l’amnistie de 800 détenus accordée par le président Alassane Ouattara en août 2018. Au-delà, il y a aussi et surtout l’acquittement de Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI).

« Nous sommes venus prendre toute notre place au sein de la direction du Front populaire ivoirien et attendre le grand retour du président Laurent Gbagbo », a déclaré l’ancien ministre Emile Guiriéoulou.

D’après le Haut-Commissariat aux réfugiés, 23.000 Ivoiriens sont encore en exil au Ghana voisin, mais aussi au Liberia, au Togo, en Guinée et au Mali. Le représentant du HCR, Askia Mohamed Touré espère « que ce sera un signal assez fort pour inciter les autres réfugiés qui sont encore dans les pays d’asile à rentrer en Côte d’Ivoire ».

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 × 5 =