L'actualité ivoirienne sans coloration politique

A Kunafoni, le journal télévisé rappé emballe le public

0

Peu développé en Côte d’Ivoire, en dehors du journal Gbayé de la rappeuse Nash, le journal télévisé rappé monte en puissance en Afrique. Au Mali, la WebTv Kunafoni.com connait un véritable succès grâce à ce concept.

Lancé en 2014 au Sénégal, le concept fait désormais le tour des capitales africaines. Décor atypique, ton engagé, le journal télévisé (JT) rappé fait le buzz. Sa présentation tranche royalement avec un JT classique. La clé du succès ? Le rap. Le concept de rap ne sert plus seulement qu’à chanter et à distiller des mélodies, mais aussi et surtout à informer.

Créée en mars 2014 par la journaliste Togola Hawa Séméga, le site malien Kunafoni.com est devenu en avril 2016 une WebTv. Il a aussitôt épousé le concept en développant Kunafoni Rappou. « La WebTv Kunafoni a surtout pour objectif de sensibiliser et informer les jeunes et les femmes », explique Aboubacar Camara dit Afrik’1, le rédacteur en chef. A l’ère du tout internet, le succès est garanti notamment auprès des jeunes.

Avec des rubriques phares comme JT rappé (hebdomadaire) et le débat rappé (mensuel), la WebTv n’épargne aucun sujet. L’actualité bouscule parfois les programmations.

« On avait décidé de faire un débat. Mais dès que le projet de la révision constitutionnelle a commencé au Mali, on a directement fait un débat rappé sur ça. On devait aussi faire un débat mais ça coïncidé avec l’expulsion de Kemi Seba au Sénégal, donc on a jugé nécessaire aussi de faire un débat sur le franc Cfa. Donc les sujets sont en général d’actualité », explique le rédacteur en chef, également présentateur du Journal rappé.

Enregistré à l’avance, chaque émission est diffusée en français et en bambara, la langue locale prédominante au Mali. Avec des angles de traitement originaux des sujets, le ton parfois impertinent, un reporter ‘’en duplex’’ – parfois effectivement sur le terrain – donne l’impression d’un direct. Ce concept d’infotainment connait du succès auprès du public. Et Kunafoni revoit à la hausse ses ambitions.

Les émissions de la WebTv sont actuellement diffusées sur le Renouveau Tv. Des discussions sont en cours avec d’autres chaines de télévisions nationales, l’Union des radios libres du Mali et Bamadacity, qui est le premier site de téléchargement au Mali pour étendre la diffusion.

Constituée de journalistes reporters d’images (JRI) et de rappeurs, la WebTv met l’accent sur la formation de ses équipes. « La particularité chez nous, c’est qu’on fait tout pour traiter les informations comme les journalistes professionnels », soutient Afrik’1, l’un des présentateurs vedettes de la chaine.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

sept + sept =