L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Le cacao pour résoudre le chômage des jeunes

0

La cacaoculture est un secteur pourvoyeur d’emploi pour la jeunesse africaine. Cependant, la jeunesse ne pourra pleinement profiter de cette ressource qu’à travers un partage équitable des revenus.

« Investir dans la chaine des valeurs du cacao pour créer des opportunités pour la jeunesse africaine sur le contiennent » est la problématique qui a été l’objet d’un panel suscité par l’Union Européenne et de la Coopération allemande auquel le ministère de l’agriculture de Cote d’ivoire a été convié. C’était lors du forum des affaires Union-européenne /Afrique le 27 novembre au palais de la culture de Treichville.

« Si nous voulons créer des emplois ou encore faire en sorte que des jeunes africains puissent faire le métier de leur parents – notamment la production du cacao – nous devons prendre toutes les mesures qui nous permettrons de moderniser la production de manière que principalement l’activité de planteur de cacao soit plus rémunératrice que ce qu’elle a été jusqu’à présent » a affirmé Regis Meritan responsable de la croissance agricole de l’Union Européenne. Auparavant il avait précisé qu’il était temps de changer cette production de cacao qui se fait aujourd’hui comme il y a 50 ans.

L’agriculture est un secteur pourvoyeur d’emploi pour la jeunesse africaine notamment dans le domaine du cacao. C’est un secteur qui permettra d’encourager et de retenir ces jeunes africains qui en quête d’un lendemain meilleur tentent une traversée périlleuse vers l’Europe au risque de leur vie. La réussite est possible sous les tropiques et le cacao peut largement y contribuer.

Pour ce faire, il est question pour les organismes internationaux comme l’Union Européenne et la Coopération allemande d’améliorer les techniques agricoles particulièrement dans le domaine du cacao qui pourrait être une solution à l’employabilité de la jeunesse africaine qui ne cesse de croître. Retenir, encourager la jeunesse africaine pour qui la réussite n’est autre qu’en Europe, mais aussi leur vendre du rêve surtout dans le domaine agricole était l’objectif de cette rencontre. Il est donc primordial pour elles de moderniser ce secteur en y apportant de nouvelle technique au lieu de vieilles pratiques alcaïques utilisées depuis des décennies.

« L’allemand consomme plus de 10 kg de cacao par semaine alors que les producteurs de cacao ont droit à un repas par jour » s’est indigné Reinhard Yunker de la coopération allemande. Pour lui, il s’agit de créer un million d’emploi d’ici 2022 si le cacao peut être transformé en des produits durables. Selon le Reinhard Yunker Depuis 2014 c’est 1,4 millions d’euro annuel investis dans ce secteur par l’Allemagne. « L’Allemagne compte investir plus de 24 millions d’euros pour pouvoir aider à ce secteur » a-t-il precisé.

« Il ne suffira pas de moderniser les moyens de production mais il faut que cela soit rentable. C’est la rentabilité dans le domaine qui peut attitrer les jeunes » a insisté Mamadou Sangafowa Ministre de l’agriculture et du développement rurale. D’où son interrogation sur la répartition des richesses créer dans la chaîne des valeurs : « il faut qu’il y ait de l’équité, il ne suffit pas de dire que nous allons moderniser vos exploitations ». Pour le ministre Mamadou Sangafowa, « tant que le producteur ne va bénéficier que de 4% de ce que le consommateur final paye, les choses ne pourront pas avancer véritablement ». Pour lui c’est sur ces points que les discussions doivent se faire en plus de la modernisation de l’agriculture.

La Cote d’Ivoire est le premier producteur mondial de l’or brun avec 3972 000 Tonnes en 2016. Le prix du kg du cacao a été fixé à 700 f cfa pour la campagne 2017-2018, ce qui représente une baisse de 30% par rapport à l’année 2016.

Raïssa Yao

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.