L'actualité ivoirienne sans coloration politique

CAN-2019 : la Côte d’Ivoire décevante mais qualifiée

0

Au terme d’un match dominé par le Mali, la Côte d’Ivoire s’est tout de même qualifiée pour les quarts de finale grâce à un but ‘opportuniste’ de Wilfried Zaha lundi en 8ème de finale de la CAN 2019 à Suez.

« La seule occasion qu’ils ont eue, ils l’ont mise au fond des filets. Je ne dirai même pas que c’est une occasion ! Voilà un attaquant opportuniste. Je dis toujours bravo aux attaquants opportunistes », reconnaît le sélectionneur malien Mohamed Magassouba après la rencontre face aux Eléphants footballeurs. Grâce à cette victoire, la Côte d’Ivoire s’offre un autre choc cette fois-ci contre l’Algérie en quarts.

L’Algérie qui impressionne depuis trois semaines lors de cette CAN 2019 propose un excellent jeu et affiche à chaque rencontre une volonté d’avancer en s’adaptant aux équipes qu’elle croise à travers son dispositif tactique. La décevante phase de poule des éléphants l’oblige à emprunter une voie escarpée pour avancer face à des équipes de plus en plus solides et expérimentées. Des quarts de finale qui s’annoncent relevés et la Côte d’Ivoire doit impérativement montrer un autre jeu pour espérer poursuivre sa marche vers dame coupe.

Dominer n’est pas gagner

L’équipe de Mohamed Magassouba qui a signé de très belles réalisations lors de la phase de groupe ne s’attendait pas à être éliminée aussi tôt au regard de la qualité de son jeu qui l’a propulsée à la première place de sa poule. Elle l’a de nouveau montré face à la Côte d’Ivoire avec son intenable ailier Moussa Djenepo. L’équipe malienne dominatrice avec un beau jeu aura manqué de réalisme.

La star de l’effectif, l’attaquant Moussa Marega, va sans doute regretter sa grosse occasion manquée de la 42ème minute en fin de première période. Il aurait même pu égaliser en toute fin de match, sans une intervention acrobatique de Serey Dié pour lui subtiliser la balle du pied à la 90ème minute. Sur une des rares tentatives ivoiriennes, Zaha a profité d’une erreur de Youssouf Koné pour marquer à la 76ème minute et offrir à son pays la qualification.

« A ce niveau-là, chaque occasion, chaque victoire est importante. Il n’y a pas de match retour, il faut gagner pour avancer. S’il faut jouer comme ça jusqu’en finale, je prends », explique Wilfried Bony. Les Eléphants de Côte d’Ivoire sont allés en finale deux des trois dernières fois qu’ils ont franchi la phase de poules, avec un titre en 2015. Les Ivoiriens espèrent à l’unisson que cette tendance soit respectée pour qu’une 3ème étoile vienne se broder sur le maillot de l’équipe nationale.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 × 1 =