L'actualité ivoirienne sans coloration politique

CAN 2021 : l’étonnement de la FIF après la sortie d’Ahmad Ahmad

0

Le retrait de la CAN 2019 au Cameroun a créé un véritable imbroglio sur les pays organisateurs. La décision de la CAF de chambouler tout le programme des prochaines compétitions passe mal.

Selon le calendrier établi par la Confédération africaine de Football (CAF), la CAN 2021 devait se tenir en Côte d’Ivoire et celle de 2023 en Guinée. Sauf qu’après la ‘déconfiture’ du Cameroun, ce calendrier semble ne plus tenir la route. Ahmad Ahmad le président de la CAF a annoncé un décalage dans l’organisation des Coupes d’Afrique des nations (CAN) en indiquant que la Côte d’Ivoire ne serait « pas prête pour la CAN 2021 ». C’est en 2014, que la CAF, alors présidée par le Camerounais Issa Hayatou avait attribué les trois CAN respectivement au Cameroun pour 2019, 2021 à la Côte d’Ivoire et 2023 à la Guinée.

La Fédération ivoirienne de football (FIF) a dénoncé mardi ces déclarations du président de la CAF dans une note officielle. « Aucune autorité étatique ivoirienne, ni aucun dirigeant de la Fédération, n’a été contacté ou approché par la CAF », précise la FIF dans un communiqué. « La Fédération ivoirienne de football déplore cette façon de procéder. C’est pourquoi elle s’est empressée d’adresser à la CAF un courrier à ce sujet », a-t-elle ajouté.

La Côte d’Ivoire aura sa CAN en 2023

La CAF a décidé le 30 novembre à Accra de retirer au Cameroun l’organisation de la CAN-2019, en raison des retards dans l’avancement des travaux. Pour la Confédération, le pays n’est pas prêt à accueillir le tournoi élargi à 24 équipes qui se tiendra du 15 juin au 13 juillet. Au-delà du Cameroun, les décisions de la CAF – qui selon Ahmad Ahmad ont été prise par son Comité exécutif le 30 novembre à Accra – ont eu pour conséquence de changer le programme des CAN sur les prochaines années.

« On a pris cette décision: décalons. Parce qu’on a vu aussi que même la Côte d’Ivoire ne sera pas prête pour 2021. Pour arranger les choses de manière vraiment humaine, décalons toutes les CAN, donnons plus de chance au Cameroun, plus de temps, pour qu’il réalise les infrastructures », a affirmé lundi Ahmad Ahmad sur la chaîne de télévision Afrique Média TV.

La CAF qui ne dit toujours rien concernant la Guinée qui doit accueillir la CAN en 2023 à juste précisé qu’elle dévoilerait d’ici le 31 décembre le nom du pays qui organiserait la CAN-2019 à la place du Cameroun. Le Maroc et l’Afrique du Sud sont les deux pays les plus cités.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

19 − deux =