L'actualité ivoirienne sans coloration politique

COP 23 : La Côte d’Ivoire bat le record des accréditations par pays

0

Pour la COP23 en Allemagne, la Côte d’Ivoire enregistre la plus forte délégation censée se rendre à Bonn. C’est ce qui ressort de l’analyse de la liste provisoire publiée par la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Les Ivoiriens ont le plus manifesté l’intérêt de se rendre à la COP23 qui se déroule du 6 au 17 novembre 2017 à Bonn en Allemagne. Résultat : la Côte d’Ivoire bat le record des pays ayant accrédités le plus grand nombre de personnes pour la 23ème Conférence des parties. Selon la liste « provisoire » établie par la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et analysée par Carbon Brief, un site britannique spécialisé sur la science du climat, la politique climatique et la politique énergétique, les plus grandes délégations viennent d’Afrique. « Au premier rang se trouve la Côte d’Ivoire avec 492 participants ; une délégation de 137 personnes plus grande que le deuxième pays, la Guinée (355 personnes) (…).

Le reste du Top 5 est constitué par la République Démocratique du Congo (340), le Congo (308) et le Maroc (253) », décrypte Carbon Brief. « Ces données sont basées sur le nombre de personnes qui s’étaient inscrites aux pourparlers à la fin d’octobre de cette année. La CCNUCC publiera une liste finale à la fin de la COP. Notre analyse est basée sur les participants nommés seulement, qui représentent 8 795 personnes sur un total de 11 306 ».

Utile précision. En effet, la liste est basée sur le nombre de personnes accréditées par pays et non des personnes effectivement présentes à la COP. Contactés par Eburnie Today, des membres de l’administration, responsables d’ONG ou journalistes dont les noms figurent sur cette liste, ont assuré qu’ils n’ont pu se rendre en Allemagne. Certains par manque de moyens, d’autres parce que le visa leur a été refusé. C’est donc au terme de la COP que la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques établira une liste définitive des participants et par pays de provenance aussi.

En tout cas, sur cette liste de la Côte d’Ivoire figurent la ministre de l’environnement Anne-Désirée Ouloto, le ministre des Eaux et forêts Alain Richard Donwahi, la ministre de la santé Raymonde Coffie-Goudou, le ministre de l’agriculture Mamadou Sangafowa Coulibaly, le ministre de la Construction Claude Isaac De, le ministre des Sports François Albert Amichia qui est aussi maire de la commune Treichville, Jeannot Ahoussou-Kouadio, qui en plus de son poste de ministre auprès du président de la république en charge du dialogue politique est président de l’Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire (ARDCI). D’ailleurs, on note la présence sur cette liste de plusieurs élus et représentants de collectivités. Dr Famoussa Coulibaly, député de Divo et président de la Commission Science, recherche, technologie et environnement de l’Assemblée nationale, Coulibaly Tiémoko Yadé, président du Conseil régional du Poro (Khorogo), la maire d’Odienné Nassénéba Diané Touré, le président du Conseil régional de San-Pedro Donatien Beugré, d’autres élus à l’instar de Djédjé Mady et Aka Aouélé.

Déséquilibre des genres

L’Allemagne – qui abrite les négociations de la COP 23 présidée par les îles Fidji – est le pays européen arrive en sixième position avec 230 participants, « ce qui n’est peut-être pas surprenant étant donné que les pourparlers se tiendront à Bonn », estime le site : « Parmi les autres partis européens disposant de délégations importantes figurent la France (177), la Pologne (77) et l’Union européenne (76). Le Royaume-Uni vient en bas de la liste avec 45, ce qui représente la taille moyenne des délégations parmi les 196 partis présents à Bonn ».

Si le président Donald Trump a décidé de retirer les États-Unis de l’accord de Paris, les américains ont accrédité une délégation de 48 pour Bonn, c’est moins de la moitié du nombre présent à la COP21 à Paris en 2015. Le Canada a une équipe de 161 personnes. D’autres grands émetteurs de CO2 ont également de grandes délégations, notamment l’Indonésie (158), le Brésil (128), le Japon (109), la Chine (82) et la Russie (71).

Si de nombreux pays ont décidé d’envoyer des délégations mixtes à la COP23, cinq ont fait l’option d’envoyer que des hommes : Libye (11 délégués), Maurice (quatre), République de Moldova (trois), Corée du Nord (trois) et Somalie (trois). Trois pays ont décidé d’envoyer que des délégations exclusivement composées de femmes : Lettonie (cinq), Albanie (quatre) et Guyana (quatre). Sur la base de la liste provisoire publiée par la CCNUCC, Carbon Brief observe que qu’en moyenne, les délégations des parties à la COP cette année sont composées de 62% d’hommes et 38% de femmes.

Anderson Diédri

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.