L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Côte d’Ivoire : Le taux de pénétration d’internet est-il de 72% ?

0

Lors de la dernière conférence de presse du ministre Ivoirien de de la Communication, de l’économie numérique et de la Poste, Bruno Koné, une série de chiffres ont été avancés pour témoigner de la maturité numérique de la Côte d’Ivoire. Si dans l’ensemble on retient que le pays compte 30 millions d’abonnés au téléphone mobile, une autre information relayée par une agence de presse mérite qu’on s’y attarde. Elle concerne le taux de pénétration d’internet en Côte d’Ivoire.

Dans un article de l’Agence Panafricaine de Presse (APA – www.apanews.net), relayé par le portail Abidjan.net, il est écrit que le taux de pénétration d’internet est de 72% en Côte d’Ivoire. Cette affirmation faite par l’auteur de l’article s’inscrit dans le prolongement d’une information donnée par le ministre Bruno Koné sur le nombre d’utilisateurs d’internet en Côte d’Ivoire.

« Le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile s’est accru de 6 millions d’abonnés sur la période 2016-2017. A la fin de 2017, le nombre d’abonnés est supérieur à 30 millions. En outre les tarifs appliqués par les opérateurs nous donnent satisfaction du fait des bonus faits par eux », s’est réjoui M. Koné. Quant à l’internet, « on enregistre 17 millions d’abonnés contre 10 millions début 2017 » pour un taux de pénétration de 72% contre 30% au plan africain.

A voir le nombre d’utilisateurs d’internet en Côte d’Ivoire et l’affirmation du confrère, on serait tenté tout de go de lui donner raison sur la simple base de la définition du principe du taux de pénétration au sens marketing du terme.

Le taux de pénétration d’un produit ou d’un service est le pourcentage des foyers, des individus ou consommateurs qui achètent le produit ou la marque considérée. Dans le domaine des produits de grande consommation, le taux de pénétration effectif d’un produit est obtenu à partir des données de panels consommateurs.

Un calcul sur la base du nombre d’habitant en Côte d’Ivoire et le nombre d’utilisateurs d’internet nous donne effectivement un résultat dans la fourchette des 60 à 70%. Le chiffre de base étant la dernière estimation de la population ivoirienne par la Banque Mondiale qui est de 24 millions d’habitants (2016). Mais attention, en ce qui concerne internet et les TIC de façon générale, le taux de pénétration ou plus exactement le taux d’accès ne peut être calculé sur une base arithmétique aussi simple. Une source au sein de l’ARTCI (l’Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire) qui a requis l’anonymat souligne « que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte ».

Il s’agit entre autres des utilisateurs effectifs d’internet (real time users), des abonnés ayant une consommation régulière des produits du web, des antennes relais fonctionnant effectivement, de la nature effective des terminaux connectés, des utilisateurs individuels et des entreprises connectées sans oublier les souscriptions aux forfaits internet mobile et fixe effectuées par les abonnés (Internet subscribers). Seuls des équipements de pointe et des rapports très détaillés des FAI (fournisseurs d’accès internet) permettent de déterminer le taux de pénétration d’internet.

Nous renvoyant au site de l’ARTCI, la source indique que l’Autorité a consolidé des chiffres « qui sont différents de ceux avancés par » l’Agence Panafricaine de Presse. Les tableaux récapitulatifs des abonnés à Internet en Côte d’Ivoire publiés le 30 septembre 2017 et actualisés le Jeudi 14 Décembre 2017 à 15 h 55 nous donnent un aperçu très détaillé.

Parc d’abonnés à internet fixe
Parc d’abonnés internet mobile

Les deux principaux tableaux repris par Eburnie Today sous la forme de graphiques nous donnent de constater que le nombre d’abonnés total à internet en Côte d’Ivoire est de 17.054.422 pour un taux de pénétration estimé pour le filaire et le WI-FI à 0,48% et le mobile à 68,58% soit un total de 69,06%. L’Union Internationale des Télécommunications (UIT) indique dans ses fiches de données les plus récentes sur la Côte d’Ivoire (2017) que le taux de pénétration d’internet se situe autour des 26%.

Ce chiffre est sensiblement le même que celui publié par la CIA (Central Intelligence Agence). Sur son site – dans la section World Factbook – l’agence américaine crédite la Côte d’Ivoire d’un taux de pénétration d’internet de 26,5% mais sur la période mi 2016. Les derniers chiffres de la Banque Mondiale quant à eux datent de 2016. Dans la base de données consultée, le taux de pénétration d’internet est fixé à 27%. Une autre source, et non des moindre, donne des chiffres encore plus éloignés de l’estimation de l’agence de presse APA. Selon les derniers chiffres de l’Internet Live Stats (membre du projet Real Time Statistic), le taux de pénétration d’internet en Côte d’Ivoire est seulement de 22% ! Le rapport 2017 repris par la version en ligne du magazine Jeune Afrique et l’Agence Ecofin classe la Côte d’Ivoire au 16ème rang africain.

Hootsuite, la plateforme de social management qui propose chaque année les grandes tendances du web et du développement numérique avance également le chiffre de 22% de taux de pénétration d’internet en Côte d’Ivoire dans son rapport « Digital in 2017 : Western Africa, a study of internet, social media, and mobile use throughout the region ».

A la question de savoir si le taux de pénétration d’internet est de 72% en Côte d’Ivoire, aucune des sources consultées au plan international sur la période 2016-2017 ne confirme cette affirmation. Au-delà, l’instance nationale ivoirienne en charge de la régulation télécommunication l’ARTCI ne donne pas non plus raison à l’Agence APA qui a publié l’information. L’affirmation de l’Agence Panafricaine de Presse est infondée malgré qu’elle ait été reprise par un nombre important de sites d’information.

SUY Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un + 14 =