L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Des cabosses de cacao au biocharbon

0

Dans un monde en proie au réchauffement climatique, à la pollution de l’air, des sols et de l’eau ; chaque petit geste que l’homme pose contribue à refroidir la planète, à protéger la forêt et à assainir nos villes. L’Association des propriétaires de forêts naturelles et plantations d’Affery (APFNP) l’a compris. L’ONG de protection de l’environnement produit du biocharbon à base de résidus agricoles, une manière de protéger le couvert forestier ivoirien. En effet, la forêt ivoirienne a considérablement diminué en moins de quarante ans, passant de plus de 16 millions d’hectares en 1963, à quelque 1,9 million aujourd’hui.  Le rythme accéléré de destruction des forêts ivoiriennes a atteint de nos jours une moyenne d’environ 450.000 hectares par an ! Il faut agir d’où l’action de l’Association des propriétaires de forêts naturelles et plantations d’Affery. Découverte…


SUY Kahofi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.