L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Inauguration du Canal de Vridi élargi et approfondi

0

Le gouvernement ivoirien a procédé jeudi à l’inauguration du Canal de Vridi ‘élargi et approfondi’ après près de trois ans de travaux financés par la République populaire de Chine et le Port autonome d’Abidjan.

Le port autonome d’Abidjan (PAA) qui contribue à 75 % des recettes douanière de l’Etat ivoirien, enregistre 85% des échanges extérieurs et représente 50% du tissu industriel. Il s’agit donc d’une infrastructure importante et stratégique appelée à se moderniser pour rester compétitif. C’est ce qui motive le vaste programme d’investissement au niveau du Port autonome d’Abidjan d’une valeur d’environ 1.000 milliards de francs CFA. Cette enveloppe sera investie jusqu’en 2020 pour la modernisation et la réhabilitation du port.

Cette première opération d’élargissement et d’approfondissement du canal de Vridi a débuté en octobre 2015. Les travaux ont coûté 150 milliards francs CFA dont 85 % déboursés par la République populaire de Chine.

« Ce canal inauguré aujourd’hui et les infrastructures qui seront livrés avant 2020 permettons d’écrire en lettre d’or l’avancée de la Côte d’Ivoire sur le chemin de l’émergence économique pour les cent années à venir au moins », a indiqué Hien Sié, le directeur général du PAA.

Le canal de Vridi élargi et approfondi inauguré ce 21 février s’inscrit dans la logique d’une série d’infrastructures visant à moderniser le PAA. Les premières sont le môle du port de pêche inauguré en septembre 2015 et le premier quai du terminal RORO livré en mai 2018. Le ministre Amadou Koné, en charge du portefeuille des transports a annoncé l’inauguration prochaine du second terminal à conteneurs.

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly qui présidait la cérémonie d’inauguration du Canal de Vridi élargi et approfondi a salué l’excellence des relations sino-ivoiriennes et souligné l’importance du canal visant à faire du port d’Abidjan un hub port incontournable sur la façade Atlantique de l’Afrique de l’ouest. La Côte d’Ivoire n’entend donc pas se limiter aux travaux déjà réalisés.

« S’agissant des infrastructures portuaires, les actions à mener visent non seulement à permettre aux installations de pouvoir accueillir des navires de plus en plus grands, mais également à offrir aux opérateurs portuaires davantage d’espace de stockage et de manutention en vue de décongestionner les voies de circulation » a précisé le Premier ministre.

Hien Sié, le directeur général du Le port autonome d’Abidjan (PAA) souligne que le nouveau Canal de Vridi qui améliore la sécurité et la sûreté de la navigation, « va permettre d’accueillir des navires porte-conteneurs sans limitation de longueur avec ses 16 mètres de tirant d’eau contre 12 mètres avant les travaux ».

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 × 3 =