L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La SOTRA décide de ne plus desservir Yopougon ‘jusqu’à nouvel ordre’

0

La Société des transports abidjanais (SOTRA) annonce la suspension des activités des bus et bateaux-bus à Yopougon. Cette décision fait suite à la destruction de l’un de ses bus dans la plus grande commune d’Abidjan.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la SOTRA se désole des actes de vandalisme et attaques contre son matériel roulant, son personnel et son aimable clientèle depuis l’appel de certains partis et groupements politiques à manifester contre la candidature du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat. Lors des manifestations et échauffourées, les manifestants n’hésitent pas à briser les vitres des bus à proximité ou pris dans le feu des face à face tendus avec les forces de l’ordre. Le dernier fait en date est « l’incendie de l’autobus 3340-03, ce 14 septembre 2020 devant le palais de Justice » de Yopougon dans le quartier de SIDECI.

Les images du bus en feu ont vite fait le tour de la toile suscitant colère et indignation. De nombreux internautes ont indiqué ne pas comprendre en quoi s’attaquer à un bus est une d’expression démocratique. Bien au contraire il s’agit d’un acte de vandalisme qui va porter préjudice non seulement à la compagnie de transport mais aussi aux riverains. Et c’est ce qui s’est finalement produit ! La situation politique restant toujours volatile en particulier à Yopougon (commune présentée comme favorable à l’opposition), la SOTRA a décidé que la desserte « par autobus et par bateaux est suspendue jusqu’à nouvel ordre ». Pour l’entreprise, il s’agit avant tout de « préserver son matériel roulant et de protéger son personnel et sa clientèle ».

L’autobus 3340-03 de la SOTRA incendié ce 14 septembre 2020 (photo DR)

« La SOTRA s’excuse des désagréments que pourraient subir les populations et réaffirme son engagement à poursuivre sa mission de service public dans la Commune de Yopougon dès que les conditions optimales d’exploitation le permettront », conclut le communiqué de presse. La décision de la Direction de la SOTRA divise. Quelques riverains contactés par Eburnie Today estiment que la SOTRA doit éviter de sanctionner toute une commune pour l’action isolée de quelques individus qui peuvent être identifiés et appréhendés en raison de caméras de surveillance dans ladite zone. Pour d’autres c’est une sanction nécessaire et indispensable pour calmer les esprits et rappeler qu’aucune revendication ne doit déboucher sur le saccage et la destruction des biens qu’ils soient privés ou publics.

La rédaction

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 + dix-huit =