L'actualité ivoirienne sans coloration politique

L’aéroport international d’Abidjan appartient-il à la France ?

0

Une polémique sur l’aéroport d’Abidjan naît d’un tweet :


Dans ce tweet, l’internaute qui en est l’auteur affirme que « la concession de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan a été confiée à la société Egis. Egis est filière de la caisse de Dépôt de France ». Et d’interroger « Peut-on dire que l’aéroport d’Abidjan appartient à la France ? ». Après vérification, NON on ne peut pas dire que l’aéroport d’Abidjan appartient à la France. Voici pourquoi.

Si dans le premier tweet l’internaute semblait poser une question, les échanges suscités par son tweet ont permis de connaitre sa position et de mieux comprendre la tournure de ce tweet initial. En effet, face à la réponse d’un autre internaute qui indique que « techniquement EGIS ne peut être propriétaire de l’aéroport d’Abidjan », elle répond que Egis est bien « propriétaire pendant la concession ».

Sauf que non, l’internaute qui a répondu à raison, Egis n’est ni concessionnaire ni propriétaire seulement actionnaire et partenaire du concessionnaire qui n’est autre que AERIA. Et c’est AERIA qui le dit sur son site internet. L’affaire aurait pu, dû s’arrêter là. Mais c’était sans compter sur la pugnacité de cette internaute qui tient à son affaire. Ainsi, elle indique dans un autre tweet qu’Egis aurait elle-même annoncé être concessionnaire de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan.

Sur le site d’Egis, on peut lire comme il est écrit sur le site d’AERIA, qu’« Egis, actionnaire à 35% dans la société concessionnaire AERIA, est son partenaire technique de référence ».

Donc non, l’aéroport d’international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan n’appartient pas à la France via la société Egis filière de la caisse de dépôt de France. Non, Egis n’est pas concessionnaire de l’aéroport d’Abidjan mais bien AERIA, société de droit ivoirien dont la composition de l’actionnariat est publique sur son site internet : Egis 35,05%, African Infrastructure Investment Managers (AIIM) 13,55%, Afripar 12,2%, État de Côte d’Ivoire 10% et Investisseurs privés 29,2%.

Autre aéroport même démarche douteuse

Cette fois sur l’aéroport de Bamako, l’internaute ne s’est pas embarrassée de question rhétorique. Le propos est affirmatif et moqueur avec une référence à son tweet sur l’aéroport d’Abidjan. Selon elle, la concession de l’aéroport de Bamako aurait été accordée à… Egis, bien-sûr.

Elle fait son tweet en s’appuyant sur le tweet du site d’information abamako.net qui publie un article sur le sujet justement. Problème, le contenu de l’article n’a rien avoir avec un quelconque octroie  de concession à aucune société. Il s’agit comme il est bien écrit dans l’article du site, « d’une annonce d’ouverture de dépôt de dossier pour la mise en concession de l’aéroport de Bamako ». Bien loin, très loin même du tweet qui affirme « après un appel d’offre, l’aéroport de Bamako donné en concession à Egis ».

Dans la même logique, la Financiel Afrik a titré dans cet article sur le sujet «  Mali : Le français Egis reprend l’aéroport Modibo Kéïta en concession ». Ce qui est incorrect puisque dans le même article le journal écrit « Selon des sources généralement bien informées, le Groupe Egis serait en bonne position pour être le futur concessionnaire des Aéroports du Mali ».

Sur site maliwetv, Dr Etienne Fakaba SISSOKO, enseignant-chercheur publie cet article dans lequel l’on apprend notamment que le dossier remonte à 2011 avec de nombreuses procédures judiciaires à la clé. Une chose est établie, c’est qu’à ce jour, la concession l’aéroport international Président Modibo Kéïta de Bamako-Senou n’est pas attribuée à la société Egis.

Traoré Bakary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatre × trois =