L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Les masques en tissus ou pagnes sont-ils vraiment efficaces contre le coronavirus ?

0

Face à la pénurie de masques faciaux, des ivoiriens ont eu l’ingénieuse idée de confectionner eux-mêmes leurs propres masques en tissus ou pagnes. Bien que cela soit chic, assorti ou tendance ils ne semblent pas efficaces face au Covid-19.

Le débat se poursuit entre experts de la médecine sur le bienfondé de faire porter à tout le monde le masque pour limiter la propagation du coronavirus. Dans plusieurs pays, seuls les malades atteints du coronavirus et le personnel de santé sont prioritaires en ce qui concerne le port du masque. Mais il est fréquent de voir de nombreuses personnes en mettre dans les rues d’Abidjan. Banques, supermarchés, entreprises de distribution et de production (boulangeries, restaurants) ont pourtant décidé de doter leurs personnels de masques et de gants. Les autorités ivoiriennes ont souhaité que les masques – qui sont en rupture de stock – soient laissés en priorité aux agents de santé mais la peur est trop importante pour ne pas être tenté d’en mettre un.

Ceux qui n’ont pas eu la chance d’en avoir ont décidé d’en fabriquer eux-mêmes. On le dit « mieux que rien » ou « mieux que zéro » mais personne ne peut juger de son étanchéité face au virus. Sauf que les masques en tissus réutilisables, en wax et autres pagnes ne sont pas recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Pire, les experts estiment qu’ils peuvent même augmenter les risques d’infection. Le coronavirus s’accroche et résiste sur plusieurs surfaces y compris le coton ou les composants comme le polyester dont sont fait en grande partie nos vêtements.

Les particules du virus présentes dans l’air, sur les poignées de portes, la surface de l’écran d’un téléphone portable…peuvent se coller aux habits. Seule une certaine catégorie de masques sont vraiment efficaces et assure un niveau satisfaisant de protection. Parmi ces masques, le plus efficace est le FFP3 ou alternativement le N95 ou le FFP2 : ces masques peuvent être utilisés par tout le monde – encore une fois – si l’urgence sanitaire l’impose.

Sur son site internet, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) rappelle que seuls deux groupes de personnes doivent porter des masques de protection. Il s’agit des personnes malades et qui présentent des symptômes du Covid-19 et le personnel de santé en charge des malades ou des personnes suspectées d’avoir le coronavirus. Les masques ne sont pas recommandés pour le public parce qu’ils peuvent être contaminés par la toux et les éternuements des autres personnes dans les transports en commun, dans les marchés ou au travail.

De plus, en les portant ou en les enlevant sans précautions d’hygiène, l’individu qui le porte peut être infecté. L’organisation préconise le lavage fréquent des mains et la distanciation sociale de sécurité comme moyen de protection. Porter un masque en pagne peut vous donner un sentiment de protection mais en réalité vous serez bien plus exposé.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

treize − 1 =