L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Les partielles fixées au 16 décembre

0

Les six élections municipales et les deux régionales qui ont été annulées par la Cour Suprême auront lieu le 16 décembre. L’annonce a été faite ce lundi par le gouvernement ivoirien.

Ces différentes élections annulées par la Cour Suprême ont été marquées par des violences et des contestations en Octobre dernier. Les élections d’octobre ont été émaillées par des violences qui ont fait au moins cinq morts et plusieurs blessés dans l’ensemble du pays. De nombreuses accusations de fraudes et de multiples problèmes dans les bureaux de vote ont aussi été signalés.

Les élections locales annulées dans deux communes

Les élections ont été annulées dans les communes de Grand-Bassam, Port-Bouët, Bingerville, Lakota, Rubino et Booko. Quant aux régionales, elles concernent deux régions, le Lôh-Djiboua dans le sud-ouest et le Guémon à l’ouest ouest.

« Sur proposition de la Commission électorale indépendante », les électeurs sont convoqués aux urnes « le dimanche 16 décembre », a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement Sidi Touré à l’issue d’un conseil des ministres extraordinaire. En attendant ces partielles, la campagne électorale qui durera sept jours, s’ouvrira le 8 décembre pour s’achever le 14 décembre.

Elections locales : 5 morts enregistrés lors des violences

La coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), a remporté ces municipales et régionales devant le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), ancien allié du RHDP passé dans l’opposition, et des candidats indépendants.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 × un =