L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Pas de pénurie de carburant à Abidjan

0

La rumeur d’une possible pénurie de carburant s’est emparée de la ville d’Abidjan occasionnant de longues files dans les stations-services. Cette ruée vers les pompes était liée à l’entrée en grève du Syndicat national des conducteurs de citernes de Côte d’Ivoire (SNCC).

Le mouvement de grève du SNCC a été levé suite à la médiation du Ministre des Transports Amadou Koné, confirmant donc qu’il n’y a pas de pénurie de carburant à Abidjan. Le SNCC a engagé un bras de fer avec le Groupement Professionnel des Pétroliers (GPP) qui a introduit de nouveaux instruments de mesure.

Une décision qui selon le SNCC fait subir aux transporteurs d’hydrocarbure d’énormes préjudices financiers. En effet, des écarts récurrents ont été enregistrés entre les volumes d’empotage et de dépotage des hydrocarbures. Le syndicat a donc lancé un mouvement de grève depuis le 1er Octobre pour protester contre l’initiative du GPP.

Un accord a finalement été trouvé entre les deux parties ce mercredi 3 septembre 2018. Ouattara Aboubacar, le Secrétaire général du Syndicat national des conducteurs de citernes de Côte d’Ivoire l’a confirmé face à la presse.

Les termes de l’accord conclu sous l’égide du Ministre des Transports indique que le GPP doit surseoir à son projet d’introduction et d’utilisation de nouveaux instruments de mesure que sont le volume du compteur et la jauge électronique « jusqu’à nouvel ordre ». Les outils déjà utilisés seront maintenus et il s’agit notamment du certificat de jaugeage actuellement en vigueur.

Ce certificat continuera de faire foi a l’empotage et au dépotage. Le SNCC et le GPP ont convenu de la mise en place d’un comité de concertation pour faciliter la mise en place de nouveaux mécanismes de mesure. Ce comité sera composé de représentants de l’Etat de Côte d’Ivoire, des entreprises de transport d’hydrocarbures, des chauffeurs de camions-citernes et du GPP.

Après cette médiation réussie du Ministre des Transports Amadou Koné, le Groupement Professionnel des Pétroliers (GPP) – par la voix de son président Amadou Touré – a pris l’engagement de reprendre ses activités d’approvisionnement des dépôts dès mercredi soir de « façon exceptionnelle ». Aussitôt dit aussitôt fait puisque ce matin, les camions-citernes ont commencé à ravitailler plusieurs stations-services dans la ville d’Abidjan.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 × 4 =