L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Sant’Egidio sensibilise les jeunes contre l’émigration clandestine

0

Suite à la mort d’un enfant dans un train d’atterrissage d’un avion d’Air France à Paris – au départ d’Abidjan – la communauté de Sant’Egidio a organisé mercredi à Abidjan une campagne de sensibilisation. L’organisation par cette activité a voulu mettre en garde la jeunesse ivoirienne contre les dangers de l’émigration clandestine.

La mort du jeune Laurent Barthélémy Ani Guibahi (14 ans), dont le corps a été découvert le 8 janvier à Roissy avait secoué la Côte d’Ivoire. Le jeune homme, décrit comme un brillant élève, est l’un des nombreux visages du drame de l’émigration clandestine qui touche durement la Côte d’Ivoire.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’enfant de 14 ans a escaladé un mur de l’aéroport puis s’est accroché aux roues de l’avion juste avant le décollage. La mort du jeune garçon a révélé des failles dans les mesures de sécurité autour de l’aéroport d’Abidjan. Les autorités ont donc décidé de créer une zone de sécurité autour de l’aéroport sur une bande d’environ 150 mètres. Les expulsions des riverains ont commencé, il y a deux semaines.

C’est pour sauver d’autres vies, que la communauté de Sant’Egidio a invité les jeunes à réfléchir autour du thème « Jeune, ne gaspille pas ta vie ! ». Le thème de la conférence a réuni quelque 300 élèves du lycée Simone Ehivet Gbagbo. Il s’agit de l’établissement ou était inscrit Laurent Barthélémy Ani Guibahi. Selon Alphonse Krécoum, de la communauté de laïcs catholiques Sant’Egidio « le but de la conférence était d’amener la jeunesse à promouvoir des valeurs de solidarité, responsabilité et au bout du processus, ne pas prendre des risques inconsidérés ».

« Notre rôle, c’est de vous dire qu’en marge de tous les rêves qu’on vous présente, il existe des bourses d’études. Si vous travaillez bien vous pourrez aller où vous voulez », a pour sa part précisé le proviseur du lycée Simone Ehivet Gbagbo, Adama Traoré. Lors de la conférence les élèves ont entonné un chant à la mémoire de leur défunt camarade. Lors d’une conférence chargée d’émotion, le père de Laurent Barthélémy Ani Guibahi ne s’explique toujours pas la décision de son fils de partir et de partir de cette manière. « Il ne m’a jamais parlé de voyage. L’enfant peut certes avoir des rêves. Le rêve qu’il a partagé avec moi c’était de devenir scientifique » a conclu Marius Ani, encore marqué par la perte de son fils.

La communauté de laïcs catholiques Sant’Egidio est très impliquée actuellement dans l’accueil de migrants en Europe. En Côte d’Ivoire – pays d’origine et de départ de nombreux migrants illégaux – elle sensibilise les jeunes sur les dangers de l’émigration clandestine.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

vingt − 7 =