L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Un jeune ivoirien trouve la mort dans le train d’atterrissage d’un avion

0

Agé de 14 ans, Ani Guibahi Laurent Barthélémy a été identifié comme le jeune ivoirien qui a retrouvé la mort mercredi dans le train d’atterrissage d’un avion reliant Abidjan à Paris. Son identité a été confirmée vendredi par le ministère des Transports.

Selon les autorités ivoiriennes l’adolescent de 14 ans est inscrit en classe de 4ème dans la commune de Yopougon plus précisément à Niangon Lokoua. Le corps du jeune homme avait été découvert aux alentours de 06 h 40 dans le puits du train d’atterrissage après l’atterrissage de l’avion à Paris à 06 h 00. Le parquet de Bobigny (France) avait indiqué avoir confié à la Gendarmerie des transports aériens (GTA) une enquête pour recherche des causes de la mort.

Selon un spécialiste de l’aviation civile interrogé par Ebunie Today, Ani Guibahi Laurent Barthélémy est probablement décédé par asphyxie ou de froid intense car les températures descendent à -50°C entre 9.000 et 10.000 mètres, altitude à laquelle volent les avions de ligne. Les zones de train d’atterrissage ne sont ni pressurisés encore moins chauffés et ne constitue pas un habitacle sécurisé pour l’homme.

Au moment où les critiques et commentaires inondent la toile sur les responsabilités des autorités aéroportuaires et les raisons qui ont poussé l’adolescent a cet acte suicidaire ; les premiers éléments de réponses sur les conditions dans lesquelles Ani Guibahi Laurent Barthélémy a eu accès au tarmac ont été présentés par le ministère du transport. Après avoir visionné les images des caméras de surveillance de l’aéroport, le ministère indique que « Ani Guibahi Laurent Barthélémy a accédé au train d’atterrissage de l’aéronef en s’agrippant à celui-ci au moment où celui-ci s’apprêtait à s’élancer pour son décollage vers 22 h 55 ».

« Sur la vidéo on aperçoit un individu vêtu d’un tee-shirt (…) Nous pensons qu’il a eu accès à l’espace aéroportuaire en escaladant le mur. Ensuite, il s’est caché dans les espaces verts et s’est agrippé au train d’atterrissage de l’avion au moment du vol » a précisé pour sa part le ministre du transport Amadou Koné dans les colonnes du quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin.

Après ce drame, le gouvernement ivoirien assure avoir « entrepris le renforcement des dispositions de sécurité dans l’espace aéroportuaire de l’aéroport ». Il s’agit notamment du déguerpissement des emprises de l’espace mitoyen à la zone aéroportuaire en vue d’établir une zone tampon de sécurité autour de l’aéroport.

Anderson Diédri

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un × trois =