free page hit counter
L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Coronavirus : quand l’infodémie accompagne l’épidémie

0

Au moment où les cas de coronavirus augmentent dans le monde entier et notamment en Afrique, une vague de fake news accompagne l’épidémie. La Côte d’Ivoire n’échappe pas à la peur du nouveau virus et à la rumeur qui se repend comme une traînée de poudre.

A ce jour, 33 des 47 pays en Afrique subsaharienne disposent d’installations, d’équipements et de réactifs de test pour détecter le coronavirus contre deux seulement au mois de janvier. C’est une avancé notable en matière de protection et de prévention de la maladie. Mais l’autre épidémie qui risque de créer plus de panique que la maladie elle-même est celle des fake news autour du coronavirus. Une infodémie scrutée par Eburnie Today sur les réseaux sociaux et notamment les audios et messages WhatsApp sans fondements scientifiques et largement relayés. Voici les cinq (5) idées reçues et/ou fausses sur la maladie qui circulent le plus.

1 – Le coronavirus (Covid-19) n’infecte par les noirs et les africains

FAUX : le coronavirus Covid-19 n’est en rien une maladie raciste comme certains veulent le faire croire. Des messages indiquant que la mélanine de la peau des africains est l’élément qui les protège de la maladie font leur bonhomme de chemin sur les réseaux sociaux mais ne sont pas scientifiquement prouvés. La maladie touche toutes les races et tous les continents. La preuve qu’un africain et/ou un noir peut être infecté par la maladie est le cas du jeune étudiant camerounais, Kem Senoua, touché par la maladie en Chine et dont le témoignage a été relayé par plusieurs médias. Être noir et africain n’est pas une prévention contre la maladie. Seul le respect des règles de prévention édictées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) peuvent vous protéger et non la couleur de votre peau.

2 – « Tous les médicaments du paludisme » soignent le coronavirus

FAUX : tous les médicaments antipaludiques ne sont pas cités dans le traitement des coronavirus. Seule la chloroquine a été ouvertement indiqué comme un antipaludique efficace dans le traitement du Covid-19 chinois. La chloroquine est active in vitro contre les coronavirus selon une recherche des scientifiques chinois publiée dans la revue BioScienceTrends et menée dans une dizaine d’hôpitaux chinois depuis le début de l’épidémie de Covid-2019.  « Les résultats obtenus sur une centaine de patients ont démontré que le phosphate de chloroquine était plus efficace que les autres traitements », expliquent les scientifiques dans l’étude d’origine.

3 – Tous ceux qui ont été infectés par le coronavirus sont morts

FAUX : toutes les personnes infectées par le coronavirus n’ont pas perdu la vie. Le nombre de cas du Covid-19 dans le monde s’élevait à plus de 100 000 selon l’Université Johns Hopkins, qui consolide les données de diverses autorités sanitaires nationales et régionales à travers le monde. On note également plus de 3 400 décès, dans 85 pays et territoires, la Chine étant le pays le plus touché, de très loin avec 3 000 morts (chiffres au moment de la publication de l’article le 06 mars 2019). Des personnes infectées par le virus ont pu être soignées et ont pu regagner leurs domiciles et sont au nombre de 55 753 toujours selon l’outil de suivi en temps réel de l’Université Johns Hopkins. Par exemple en France l’un des patients guéris aurait été traité avec le remdesivir (Gilead), un antiviral jugé prometteur. « Une petite molécule capable de gagner l’ensemble des compartiments de l’organisme et dont on sait qu’elle diffuse parfaitement dans les poumons, organe cible de la maladie » a déclaré le Pr Denis Malvy, responsable de l’unité une maladies tropicales et du voyageur du CHU Pellegrin (Bordeaux).

Selon les statistiques du Centre chinois de prévention des maladies, le Covid-19 fait plus de victimes chez les personnes âgées dans la fourchette des 50 ans et plus. Mais au-delà de l’âge, les personnes les plus exposées sont celles qui souffraient déjà de maladie chroniques comme le diabète, des maladies cardio-vasculaires, des maladies respiratoires ou l’hypertension. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime le taux de mortalité de la maladie entre 3 à 4% en se basant sur le nombre de cas confirmés.

4 – Il y a un vaccin contre le coronavirus Covid-19 mais trop cher pour les africains

FAUX : il n’y a pas encore de vaccin contre le coronavirus Covid-19. Comme les maladies virales, le traitement actuel est avant tout un traitement symptomatique (traitements qui permettent de lutter contre ses symptômes). L’urgence sanitaire que représente le Covid-19 impose à la communauté scientifique une course au vaccin. Plusieurs vaccins sont à l’essai dont un aux USA avec des essais cliniques qui débuteront en avril 2020 et un en France (Institut Pasteur) devrait être testé en septembre 2020. Le laboratoire Migal en Israël indique aussi que ses équipes travaillent depuis quatre ans sur un vaccin sur le coronavirus de la bronchite infectieuse aviaire, qui a une grande similarité génétique avec le Covid-19 humain. Cependant les experts les plus optimistes estiment qu’il faudra entre 12 et 24 mois pour qu’un vaccin efficace soit sur le marché.

5 – Il y a eu un cas de coronavirus en Côte d’Ivoire

FAUX : il n’y a pas eu de cas de coronavirus en Côte d’Ivoire mais un cas suspect. Il y a une différence. La femme de 34 ans arrivée de Chine présentait des symptômes de la grippe et a été isolée pour observation. Après les tests médicaux d’usage, elle a été autorisée à regagner son domicile puisqu’elle n’était pas porteuse du virus mortel. C’est le cas de rappeler qu’il ne faut pas considérer toute grippe, éternuement et forte fièvre comme une infection au coronavirus. L’idéal en cas de symptômes de la grippe ou de doute sur son état de santé est de se rendre dans un centre hospitalier. Pour se protéger contre le coronavirus, l’OMS à publier des mesures d’hygiène à respecter.

Ebony T. Christian, Anderson Diédri & Traoré Bakhary

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix-huit − 15 =