L'actualité ivoirienne sans coloration politique

Déguerpis de Cocody Danga : le gouvernement pas si indifférent

0

Le Gouvernement ivoirien n’est pas si indifférent au sort des déguerpis de Cocody Danga. C’est l’essence de la réaction du porte-parole du Gouvernement.

« Le Gouvernement ne tire aucune fierté à voir des Ivoiriens dehors » a indiqué le ministre Bruno Koné au terme du Conseil des ministres (mercredi 23 mai 2018). Se prononçant sur les évènements survenus le 8 mai dans la commune de Cocody, il a souligné que « le gouvernement compatit au contraire » à cette situation que vive les personnes ayant perdu leurs maisons lors d’une opération de déguerpissement.

Cette opération menée à coup de renfort policier a mis à la rue 77 familles. Selon la SICOGI, ces familles n’ont pas voulu respecter les accords de location. Une version des faits relayée par le porte-parole adjoint du gouvernement ivoirien.

« Il se trouve que ces familles, il en existe 77 qui vivaient dans ces appartements appartenant à la SICOGI, avaient demandé à la société de transformer ces contrats de location en contre de vente. Ce que la SICOGI a refusé, parce que cela ne rentrait pas dans ses perspectives, dans sa vision et dans les projets qu’elle envisageait donc organiser sur ce site » explique Anne Désirée Ouloto.

Ayant averti de son intention de ‘reprendre’ le site pour un autre projet de plus grande envergure, la SICOGI a proposé ‘un plan de relocation’ aux familles. Chaque famille devait recevoir la somme d’un million fractionné en frais de déménagement, caution et avance pour le loyer, frais d’abonnement eau et électricité.

« 44 familles ont accepté cet accord » a indiqué Bouaké Fofana, le directeur général de la SICOGI; les 33 autres ayant préféré s’opposer et saisir la justice. Finalement le déguerpissement a eu lieu en pleine saison des pluies suscitant une vive émotion sur les réseaux sociaux.

Afin d’aider les sinistrés pour un relogement, les ministres de la Construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme, Claude Isaac De et Mariatou Koné de la Solidarité, de la femme et de la protection de l’enfant ont reçu les 77 familles déguerpies de Cocody Danga. Chaque famille a effectivement reçu le million promis à l’exception de celles ayant porté l’affaire en justice.

Le site désormais libéré de ses anciennes constructions réalisées depuis 1958 devra être exploité par son propriétaire, la SICOGI, qui prévoit y bâtir des logements obéissant aux normes modernes et pouvant abriter beaucoup plus de personnes a laissé entendre le porte-parole du Gouvernement.

Ebony T. Christian

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

16 − dix =