L'actualité ivoirienne sans coloration politique

La vaccination a-t-elle accentuée la transmission de la Covid-19 en Côte d’Ivoire ?

0

En dépit de la vaccination contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire, le nombre de cas confirmés ne cesse d’être inquiétant. De quoi susciter de nouvelles rumeurs autour du vaccin ; désormais présenté par certains comme un problème et non une solution face à la pandémie.

« Depuis leur affaire de vaccin est arrivé, les cas de coronavirus ne font qu’augmenter. Finalement on est dans quoi ? Leur affaire de vaccin n’est pas claire : comment on peut vacciner et les cas augmentent seulement ? Donc c’est le vaccin qui fait que les gens sont contaminés alors ». Un vaccin qui accentue les cas de contamination au coronavirus, c’est la position toute tranchée de ce barbue joviale, la quarantaine passée que la rédaction d’Eburnie Today a interrogé à la gare nord d’Abidjan-Plateau.

L’homme qui a décidé d’abandonné le port du masque est un sceptique, comme plusieurs autres ivoiriens, face à la vaccination. Le seul argument qu’il avance : c’est que depuis le début de la vaccination, les nouveaux cas confirmés ne font que grimper. Les cas confirmés sont effectivement en nette augmentation. Le point du suivi de la pandémie de la Covid-19 en Côte d’Ivoire fait par le ministère de la Santé le vendredi 23 avril 2021, précise que 50 nouveaux cas positifs sur 2072 échantillons prélevés ont été enregistrés. Une tendance de nouveaux cas confirmés toujours en hausse depuis plusieurs semaines. Cela est-il suffisant pour dire que le vaccin est à l’origine de la hausse des cas positifs ?

La seule réponse possible et plausible est NON car à l’échelle de toute la population ivoirienne seule 113 224 personne ont été vaccinées à la date du 22 avril et ce depuis le lancement de la campagne. Le vaccin, loin d’accentuer les cas positifs, a plutôt d’importants avantages pour ceux qui l’ont reçu. Il permet d’être mieux protégé contre les risques de contamination et contre les formes graves de la maladie. Le vaccin, en dépit des effets secondaires est efficace et très recommandé pour les personnes âgées. Si tous les membres d’une famille venaient à se faire vacciner, les risques de contamination seraient fortement réduits au sein de cette cellule familiale. La vaccination étant volontaire et gratuite en Côte d’Ivoire, l’idéal serait qu’un nombre plus important d’hommes et de femmes acceptent de se faire vacciner en faisant fi des rumeurs et autres fausses informations véhiculées ici et là.

La hausse des cas positifs ne remet pas en cause l’efficacité du vaccin mais doit plutôt être un indicateur qui poussent les ivoiriens à s’interroger sur leur propre attitude face à la maladie. L’un des premiers facteurs qui pourrait justifier cette hausse des cas confirmés – en dehors des cas exportés – est l’abandon par les populations des mesures de prévention. Le port du masque pourtant obligatoire est de plus en plus négligé même dans les transports en commun. Les ivoiriens se serrent à loisir les mains, oublient de les laver ou de les passer au gel hydroalcoolique.

Avec 45.765 cas confirmés dont 45.311 personnes guéries et 279 décès, les populations doivent comprendre que la Covid-19 reste d’actualité et doit susciter un engagement collectif pour briser la chaine de transmission. Et l’un des meilleurs moyens d’y parvenir c’est sans nul doute une vaccination de masse qui nécessite l’engagement de tous.

Suy Kahofi avec le soutien de l’OIF, Mécanisme de lutte contre l’infox

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

10 + six =